Médiactus Index du Forum

Médiactus
Médiactus forum est l'espace de dialogue et d'échanges entre membres passionnés par l'actualité des médias TV, web, radio et presse écrite. Nouvelles chaînes, évolutions techniques, offres, programmes, tout est propice à l'analyse sur MEDIACTUS.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

«No Billag» terrifie le cinéma suisse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiactus Index du Forum -> mediactus -> Actualité: vos commentaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stef17200
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 1 300

MessagePosté le: Mar 20 Fév - 06:50 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

Article: «No Billag» terrifie le cinéma suisse

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Fév - 06:50 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Mar 20 Fév - 09:14 (2018)    Sujet du message: Re: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

Stef17200 a écrit:
Article: «No Billag» terrifie le cinéma suisse

D'une certaine manière, cela montre à quel point il n'est pas bon de faire reposer tout un écosystème sur des subventions. Le jour où elles sont remises en cause tout s'écroule.
Mais je suis persuadé que beaucoup sont plus alarmistes que la réalité.
Bien sûr, ça va chahuter le milieu. Mais ne va-t-il pas se repositionner sur des bases plus saines ? Cela va être intéressant à suivre.


Revenir en haut
Stef17200
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 1 300

MessagePosté le: Mer 21 Fév - 20:54 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

J'ai un sentiment presque identique à l'esbrouffe TF1 Orange. Affirmons haut et fort la mort ou le déclin de l'audiovisuel suisse, afin que les personnes amenées à voter soutiennent la situation historique, mais au final dans une nation plutôt ancrée dans ses traditions, je pense que rien ne changera vraiment. Mais à l'évidence, le modèle tout subvention devrait amener à réfléchir les intéressés sur d'autres modèles. 

Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Mer 21 Fév - 23:10 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

Tout à fait. Et au pire, si la redevance disparait, il y a plein d'autres modèles possibles. Il suffit d'aller voir à l'étranger. Et on peut aussi en créer de nouveaux. De manière générale, l'audiovisuel est en pleine mutation. Certains modèles ont peut-être vécu.

Dans le cas particulier de la Suisse, si la redevance devait disparaitre, ce serait peut-être l'occasion de mettre en place un véritable paysage radiophonique où chaque radio trouve son positionnement. (au lieu d'avoir de multiples radios locales qui font toutes plus où moins la même chose).
En télé, ce sera peut-être l'occasion de pousser les locales à se structurer : pourquoi pas en syndication.
Pour la RTS, si on est honnête, plus de 80% de la grille, c'est du contenu acheté ailleurs qu'on peut tout aussi bien trouver sur une chaine privée (gratuite ou payante) et qui n'a rien de "service public". Tous ces contenus sont donc déjà disponibles en Suisse via des chaines françaises sur le câble (voire Canal+ pour une partie du sport). Au prix de la redevance, on peut imaginer que pour les gens intéressés par ces contenus et avec l'argent économisé pourront facilement prendre les abonnements nécessaires pour retrouver ces contenus.

Reste les 20% de véritable production de service public. Et là, on peut très bien regarder ce qui existe déjà ailleurs. Pourquoi pas un modèle à la PBS (USA) où le financement se fait par des donateurs.
Il y a la solution Luxembourgeoise où RTL (dans sa version luxembourgeoise) est une société privée mais qui a une concession de service public (du coup, elle gère sont antenne comme une chaine privée, mais a l’obligation de proposer dans sa grille des contenus de mission de service public.

On peut aussi imaginer des trucs comme transformer la RTS en chaine à péage avec obligation de quelques plages en clair (pour JT et quelques magazines).
On peut aussi proposer à une chaine française de reprendre officiellement une licence pour être diffusé sur le réseau d'émetteurs suisse avec décrochages pour la pub mais avec, en cotre partie l'obligation de diffuser quelques contenus suisse (comme un JT). Bref, il y a plein de solutions possibles.


Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 17:42 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

C'était aujourd'hui que le vote avait lieu.
Visiblement les suisses ont rejeté la suppression de la redevance à plus de 70%.

Voilà, comme je le pensais, tout le monde à crié avant d'avoir mal.

Par contre, le milieu audiovisuel suisse semble admettre qu'après cette grosse frayeur, il va falloir se réformer et baisser le prix de la redevance....


Revenir en haut
Stef17200
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 1 300

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 19:34 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

Sentiment que la Suisse abuse du référendum pour maintenir les situations présentes, No Billag, Revenu Universel rejeté l'année passée, maintien du cadre juridique de l'immigration, autant de sujets où les Suisses ont répondu.... STATU QUO ! Mais au moins le peuple a décidé. 

Bref du vent pour rien, et un sujet fermé chez Mediactus !  Mr. Green  


Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 20:31 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse Répondre en citant

Peut-être pas si fermé que cela. Sur TV5 il y avait un débat. Tous les journalistes de diverses chaines publiques ont quand même été interpellé sur le fait qu'on ait pu envisager de remettre en cause l'existence d'un service public de l'audiovisuel. Ils semblent donc admettre qu'il faut se poser des questions sur le sujet.
Et coté suisse, il semble quand même y avoir l'envie de lancer quelques réformes pour éviter que la question revienne sur le tapis.

Le sujet peut sembler clos, mais peut-être que par cette affaire on a semé la première graine d'un changement à venir Wink


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:42 (2018)    Sujet du message: «No Billag» terrifie le cinéma suisse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiactus Index du Forum -> mediactus -> Actualité: vos commentaires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com