Médiactus Index du Forum

Médiactus
Médiactus forum est l'espace de dialogue et d'échanges entre membres passionnés par l'actualité des médias TV, web, radio et presse écrite. Nouvelles chaînes, évolutions techniques, offres, programmes, tout est propice à l'analyse sur MEDIACTUS.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le CSA prépare la TNT horizon 2024

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiactus Index du Forum -> mediactus -> Actualité: vos commentaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stef17200
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 1 300

MessagePosté le: Sam 24 Fév - 10:12 (2018)    Sujet du message: Le CSA prépare la TNT horizon 2024 Répondre en citant

ArticleLe CSA prépare la TNT horizon 2024

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Fév - 10:12 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Sam 24 Fév - 19:39 (2018)    Sujet du message: Re: Le CSA prépare la TNT horizon 2024 Répondre en citant

Stef17200 a écrit:
ArticleLe CSA prépare la TNT horizon 2024
Pour l'amateur de technologie, c'est toujours sympa de voir arriver des évolutions. Après, il faut voir comment tout cela est anticipé. Combien d'appareils parfaitement fonctionnels vont partir à la poubelle à cause du changement de norme ? Combien de personnes qui avaient changé leur téléviseur pour ne pas avoir à se farcir "une boite" à coté et jongler avec les télécommandes vont devoir à nouveau subit les désagréments du décodeur TNT branché sur la télé ?

D'un coté, je suis toujours intéressé de voir les évolutions techniques. Mais je suis toujours agacé de voir imposé ce genre de chose à des utilisateurs non technophiles qui ne demandent absolument rien d'autre que pouvoir tranquillement voir TF1 quand on appuie sur la touche 1.
Il ne faut pas oublier que la TNT, c'est le mode de diffusion pour monsieur tout le mode, pas pour le geek. Et c'est quelque chose qui est trop souvent oublié dans les prises de décisions.

Si le délais entre l'obligation de la mise en vente de la nouvelle norme et l'arrêt d’utilisation de l'ancienne norme était suffisamment grand pour que les presque tous les appareils non compatibles avec la nouvelle norme puissent être renouvelés naturellement par usure, ça ne me poserait pas de soucis. Ce serait totalement transparent pour presque tous les utilisateurs. Mais quand ce délais est trop court et nécessite que beaucoup de gens s'adaptent de manière prématurée pour l'échéance, ça me gêne beaucoup. Surtout quand c'est programmé au niveau de l'état. Ça fait vraiment obsolescence programmée pour faire marcher le commerce.

Le problème, c'est qu'en même temps (pour reprendre l'expression présidentielle), on nous explique qu'il faut luter contre les déchets, et qu'il faut aider à relancer l'emploi. Ce n'est pas en mettant des appareil prématurément à la poubelle et en poussant à consommer des appareils produits en Asie qu'on va faire avancer le sujet.
Cerise sur le gâteau : les aides au rééquipement. On va donc utiliser l'argent public pour subventionner des gens qui n'ont rien demandé pour qu'ils puissent acheter des appareils produit en Asie pour remplacer leur appareil qui allait très bien mais qui a été rendu inopérant sur décision de l’État... Vous la voyez l'arnaque ?

Et question bonus, vu l'évolution des nouveaux modes de consommation, qui regardera encore intensément la télé à l'ancienne ? Les 27 chaines de la TNT seront-elles encore là ?
Ne peut-on pas imagier de simplement convertir 1 seul multiplex afin de pouvoir proposer de l'UHD quand ça le nécessite vraiment ? Cela ne serait-il pas suffisant dans un 1er temps pour introduire les innovations sans embêter celui qui n'est pas intéressé ?
La baisse d'intérêt pour la télévision linéaire par voie hertzienne est à prendre en compte avant de sortir l'artillerie lourde. Une amélioration plus modeste mais nécessitant moins de changements serait peut-être une voie à étudier.


Pour faire une digression, c'est un peu comme avec la radio et le DAB, ça fait des années qu'on nous en parle, que ce sera la révolution, que ça va multiplier l'offre par je ne sais plus combien... mais il faut tout changer et faire du simulcast qui coute cher. Au final, personne ne veut se lancer.
Dans le même temps, il existait une technologie moins performante mais plus souple : le FM eXtra. Cette technologie avait l'avantage de pouvoir utiliser tout le réseau FM existant. La seule modification consistait à ajouter aux émetteurs un codeur pour générer des sous-porteuse en numérique (un peu comme un codeur RDS) pour ajourer 1 ou 2 programmes numériques en sous-porteuse du signal analogique.
En adoptant cette technique, on aurait pu immédiatement multiplier par 3 l'offre actuellement disponible en FM. Le simulcast n'aurait rien couté (puisque la diffusion numérique aurait pu se faire en sous porteuse du signal en analogique). Il n'aurait couté que l’installation de l'encodeur.

Les petites radios n'auraient pas râlé contre le coût prohibitif d'une diffusion sur le DAB et elles auraient pu garder une autonomie dans la diffusion. On peut même imaginer qu'elles auraient pu se faire un peu d'argent en sous-louant une sous-porteuse de leur émetteur.

Là où cette norme était encore plus intéressante, c'est qu'elle était très souple. Comme elle consiste a occuper l'espace libre sur le spectre, on peut tout aussi bien choisir de diffuser en analogique stéréo et compléter avec 2 radios en numérique, diffuser en analogique mono (qui prend moins de place) et mettre 4 radios en numérique ou faire une diffusion tout numérique en diffusant 6 radios en numérique. (et bien entendu, en fonction de la qualité désirée en numérique, il aurait été possible de mettre plus ou moins de programmes).
Il était donc possible de mettre en place une transition peu couteuse vis à vis du simulcast  pour introduire la norme tout en proposant une plus grande offre très rapidement, puis au fur et à mesure du taux d'équipement réduire l'analogique  pour augmenter l'offre numérique.
Par exemple, on aurait pu passer les radios analogiques en mono pour faire plus de place à l'offre numérique (en partant du principe que ceux qui sont encore sur les appareils analogiques ne sont pas très à cheval sur la qualité sonore et peuvent se satisfaire d'un service minimum en mono). Puis, passer à du 100% numérique pour élargir encore l'offre quand on considère qu'il n'est plus nécessaire de maintenir l'analogique.

A titre d'exemple, avec les réseaux FM de France Inter, France Musque et France Culture (qui ont une couverture excellente sur tout le territoire), il aurait été possible de proposer avec comme seule modification sur les émetteurs l'ajout d'un encodeur la diffusion en numérique sur tout le territoire de Inter, Musique, Culture, info, FIP et Mouv' en qualité numérique. Dans toutes les villes où le groupe NRJ ne dispose pas de toutes ses radios (NRJ, Chérie, Nostalgie, Rire & Chansons) le groupe aurait pu proposer toutes les radios manquantes en sous porteuse des radios déjà présentes. De même avec les radios Lagardère et RTL.
Tout les réseaux de radios FM diffusées en mono (par exemple RMC, BFM, France Info) auraient eu la possibilité de diffuser 4 programmes en numérique (on peut facilement imaginer un simulcast de leur propre programme + 3 autres programmes).
Et bien entendu, si les groupes n'ont pas d'autres radios à proposer, il leur aurait également été possible de sous-louer les sous-porteuses non utilisées.

En clair, le jeu aurait été très ouvert pour s'adapter en fonction des besoins au cas par cas ville par ville pour un cout très abordable.

Bref, si on considère qu'un simulcast aurait été systématique, chaque émetteur installant ce dispositif aurait immédiatement permis du x2 à x4 suivant la configuration sur l'offre à proposer. Et une fois passé au tout numérique, on aurait fait du x6.

Je trouvais que cette technologie était intéressante car souple pour gérer la transition et peu couteuse à mettre en oeuvre. Mais en discutant avec des "pros", on m'a répondu que c'était trop "bricolé", que ça n'apportait pas assez et que le DAB était beaucoup mieux.
Admettons, au final, ça fait 15 ans qu'on nous parle du DAB, personne ne veut vraiment se lancer (pour diverses raisons), personne n'en veut vraiment et avec la généralisation de l'IP, on peut se demander si cela n'arrive pas trop tard.

Avec le FM eXtra, la norme était peut-être moins performante, mais elle était bon marché, évolutive et si elle avait été adoptée la FM serait numérisée et l'offre élargie depuis plus de 15 ans...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Stef17200
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2016
Messages: 1 300

MessagePosté le: Dim 25 Fév - 08:51 (2018)    Sujet du message: Le CSA prépare la TNT horizon 2024 Répondre en citant

Ce qui est sympa dans ton analyse c'est que j'apprends des détails que j'ignorais complètement. Tu fais référence à ce que dit Wikipedia ici: https://en.wikipedia.org/wiki/FMeXtra  ? Je n'avais JAMAIS entendu parler de ce format. En clair et si j'ai bien compris ce que tu as expliqué de manière détaillée la fréquence sur laquelle se trouvait une radio en FM pouvait permettre de placer d'autres radios sur des sous porteuses de cette même fréquence. Mais si la technique était opérationnelle, si le coût était relativement accessible et si l'ensemble se focalisait sur des éléments existants, du coup pourquoi ne pas en avoir fait usage au plus vite ? S'agit-il d'un lobby pro DAB qui aura mis de côté ce procédé technique ? Visiblement selon wikipedia des tests ont été poussés sur le Benelux à ce sujet. En tout cas j'en apprends tous les jours et on voit bien à quel point l'obsolescence programmée, les nécessités de consommation mis en oeuvre par les groupes et constructeurs, sans occulter l'incompétence des personnes en charge de l'évolution de l'audiovisuel peuvent conduire à des impasses et contraintes tellement étalées dans le temps qu'elles n'en ont plus le moindre intérêt. La RNT en est un parfait exemple et on peut d'ailleurs se demander au sein des préconisations du CSA pour 2024 pourquoi finalement une partie du spectre à l'échelle nationale n'aurait pas pu être directement réservée aux radios, alors comprises dans une offre de services interactifs entre autres. 

Pour en revenir aux approches étudiées par le CSA, ce que j'en ai compris, c'est qu'un multiplex test va être mis en place l'année prochaine pour démarrage en 2019, avant évolution vers norme DVB-T2/HEVC permettant à un certain nombre de chaînes de basculer en UHD, pendant que les autres patienteront en HDR. Le paradoxe quand on lit le dossier complet, ce que j'ai fait car il est plutôt instructif, c'est qu'on pourrait avoir la surprise de constater que les chaînes émettant en HDR pourrait finalement être plus séduisantes visuellement que celles en UHD native. Parce que le consommateur lambda ayant un poste de taille moyenne ou petite ne verra aucun changement du full HD à l'UHD. Plus inquiétant mais improbable, on peut se demander si le CSA ne va pas s'obstiner par le biais du multiplex multi-villes précédant le tout UHD/HDR, à encourager la mise en place d'une nouvelle offre payante, ce qui serait totalement stupide ! 

De toute façon du rapport à la réalité, l'eau va couler sous les ponts. A mon niveau, par delà la technicité, il serait également judicieux que le CSA se penche sur l'offre ! Ajout de chaînes, retrait de chaînes publiques, fin des chaînes payantes, ou disponibilité intégrale de l'offre Canal+ (les 6 chaînes), tout cela me semblerait judicieux. Je sais que le CSA n'a pas les mains sur les chaînes et fréquences préemptées par l'état, mais l'élaboration d'une véritable offre multithématiques pour tous GRATUITE serait un excellent éventail de contenus ce que la TNT n'est pas à ce jour, uniquement répartie entre généralistes privées et publiques, chaînes d'infos et contenus sous représentés (documentaires, musique et sport).


Revenir en haut
pascal28


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2016
Messages: 333
Localisation: Charleroi

MessagePosté le: Dim 25 Fév - 13:00 (2018)    Sujet du message: Le CSA prépare la TNT horizon 2024 Répondre en citant

 
 
Citation:
Ce qui est sympa dans ton analyse c'est que j'apprends des détails que j'ignorais complètement. Tu fais référence à ce que dit Wikipedia ici: https://en.wikipedia.org/wiki/FMeXtra  ? Je n'avais JAMAIS entendu parler de ce format. En clair et si j'ai bien compris ce que tu as expliqué de manière détaillée la fréquence sur laquelle se trouvait une radio en FM pouvait permettre de placer d'autres radios sur des sous porteuses de cette même fréquence. Mais si la technique était opérationnelle, si le coût était relativement accessible et si l'ensemble se focalisait sur des éléments existants, du coup pourquoi ne pas en avoir fait usage au plus vite ? S'agit-il d'un lobby pro DAB qui aura mis de côté ce procédé technique ? Visiblement selon wikipedia des tests ont été poussés sur le Benelux à ce sujet. En tout cas j'en apprends tous les jours et on voit bien à quel point l'obsolescence programmée, les nécessités de consommation mis en oeuvre par les groupes et constructeurs, sans occulter l'incompétence des personnes en charge de l'évolution de l'audiovisuel peuvent conduire à des impasses et contraintes tellement étalées dans le temps qu'elles n'en ont plus le moindre intérêt. La RNT en est un parfait exemple et on peut d'ailleurs se demander au sein des préconisations du CSA pour 2024 pourquoi finalement une partie du spectre à l'échelle nationale n'aurait pas pu être directement réservée aux radios, alors comprises dans une offre de services interactifs entre autres. 







En fait, après avoir écrit ce message, j'en ai également appris un peu plus car je suis allé faire des recherches pour savoir où cela en était (j'en avais entendu parlé au milieu des années 2000.

En fait, ce que je ne savais pas, c'est que c'était une version "open source" du système qui a été choisi aux USA sous le nom de HD Radio. Le HD radio étant sous licence, les radios US doivent payer une redevance annuelle pour pouvoir utiliser l'encodeur.
Depuis le FMeXtra a évolué. Toujours en open source, il est devenu compatible avec avec les récepteurs de HD Radio. Il pourrait donc finir par remplacer les encodeurs de HD Radio.

Mais du coup, on a un recul puisqu'un système équivalent a été adopté aux USA.
Pour convertir un émetteur, c'est grosso modo 3000$ d'équipements à ajouter à ce qui est déjà là (ce qui n'a rien à voir avec le DAB qui nécessite de tout changer).
Comme ce sont des sous-porteuses numériques au signal FM analogique, c'est un peu comme le même principe que le NICAM pour la télé : il faut un récepteur adapté pour en profiter, mais ça n'empêche pas les anciens équipement de fonctionner.
Du coup, les USA ont déjà un réseau de radio numérique depuis plus de 10 ans grâce à cette HD Radio. Le principal frein a été la redevance à verser par les radios et le fait que les 1ers récepteurs ont été chers. Et ce qui a limité un peu le développement, c'est à cause de la communication (les gens confondaient avec la radio par satellite payante) et le fait qu'il fallait quand même adapter un peu les émetteurs (en modifiant les puissances) ce qui avait un impact sur la couverture du signal en analogique.

Alors, c'est vrai que cela ne permet pas d'apporter une offre supplémentaire aussi généreuse que du DAB, mais sa facilité de mise en œuvre fait que c'est déjà opérationnel depuis 10 ans et que les émetteurs équipés proposent 3 signaux en numérique en plus de l'analogique (en général HD1, c'est pour la reprise en numérique du programme analogique, HD2 et HD3 pour des nouveaux programmes).
Pour l'instant, aucune radio ne l'a fait, mais sur le papier il serait possible de proposer plus de programmes en numérique en basculant le signal analogique en mono. Peut-être que cela sera l'étape 2 Very Happy

Pourquoi cela n'a pas été utilisé en Europe. L'argument qu'on m'a avancé, c'est que c'était moins performant que le DAB. Peut-être, mais en attendant, le DAB est tellement cher à mettre en place que personne n'en veut...
L'autre argument, que je n'avais pas trop compris à l'époque et que j'ai compris hier en lisant plus en détail le principe de fonctionnement, c'est que les plans de fréquences FM en Europe ne sont pas les mêmes qu'aux USA. Aux USA, l'espace entre chaque radio est plus large qu'en Europe. Ce qui signifie que soit cela laisse moins de place pour les sous-porteuses numériques, soit il est nécessaire de refaire la planification de la bande FM pour espacer un peu plus les radios analogiques entres-elles (il en résulterait l'obligation de supprimer quelques fréquences analogiques dans les bassins où la bande FM est très fournie). Mais je continue à penser que même une replanification de la FM en vue d'y intégrer le FMeXtra aurait été plus facilement réalisable (car il ne s'agissait que de nouveaux réglages du matériel déjà en service) que le lancement du DAB (qui nécessite un changement complet).

D'ailleurs, j'ai lui, il y a quelques jours, des nouvelles de Norvège où on nous a annoncé il y a quelques mois avec fierté que c'était le 1er pays au monde à avoir coupé sa FM.
En fait, ce n'est pas tout à fait vrai : seules les radios nationales ont coupé la FM. Les radios locales sont restées en FM. Premier bilan : elles remercient ces radios national d'avoir coupé la FM. La NRK a perdu 20% de son audience et les radios locales ont récupéré les naufragés...
Avec le FMeXtra, ils n'auraient pas eu ce problème... Au pire, ils auraient basculé les radios analogiques en mono pour que les récepteurs analogiques puissent continuer à fonctionner tout en rendant plus attractif le numérique en augmentant l'offre.



 
Citation:
Pour en revenir aux approches étudiées par le CSA, ce que j'en ai compris, c'est qu'un multiplex test va être mis en place l'année prochaine pour démarrage en 2019, avant évolution vers norme DVB-T2/HEVC permettant à un certain nombre de chaînes de basculer en UHD, pendant que les autres patienteront en HDR. Le paradoxe quand on lit le dossier complet, ce que j'ai fait car il est plutôt instructif, c'est qu'on pourrait avoir la surprise de constater que les chaînes émettant en HDR pourrait finalement être plus séduisantes visuellement que celles en UHD native. Parce que le consommateur lambda ayant un poste de taille moyenne ou petite ne verra aucun changement du full HD à l'UHD. Plus inquiétant mais improbable, on peut se demander si le CSA ne va pas s'obstiner par le biais du multiplex multi-villes précédant le tout UHD/HDR, à encourager la mise en place d'une nouvelle offre payante, ce qui serait totalement stupide ! 


Oui, pour l'UHD, j'ai un peu l'impression qu'on arrive dans les limites de la logique. Au stade où on en est arrivé, l'amélioration de résolution ne peut se voir que sur de très grands écrans. A mon sens, la 4k, la 8K, etc... sont des trucs intéressants pour des écrans géants. Pour le téléviseur de salon de madame Michu, proposer de la HD de bonne qualité (voire légèrement améliorée) sera largement suffisant pour le mode de diffusion grand public accessible à tous. Très franchement, au lieu de changer toutes les normes une nouvelles fois, se contenter d'un seul nouveau multiplex pour permettre d'avoir cette technologie à disposition en cas de besoin et garder une HD conventionnelle pour le reste me semble largement suffisant pour les 10 années à venir.

De plus, on peut raisonnablement imaginer que, vu le chemin que prend la télévision linéaire, d'ici quelques années, il y aura de la place libérée par la disparition des quelques chaines de la TNT payante et que quelques chaines de la TNT gratuite finiront par jeter l'éponge. Ce qui permettra de faire un peu de place pour améliorer la qualité de la HD avec l'équipement existant.



Car je suis désolé, mais seulement 5 ans pour introduire une nouvelle norme, la rendre obligatoire et couper l'ancienne, c'est beaucoup trop court pour ne pas être face à de l’obsolescence programmée... Pour donner une idée, comme en Belgique la TNT est encore en SD Mpeg2, je n'ai pas eu besoin de remplacer mon matériel pour d'autres raisons que de l'usure naturelle. De tous les appareils achetés lors du lancement de la TNT SD en France, TOUS mes appareils sont encore en état de marche ! Seul un commence à donner un signe de fatigue (mais pourrait facilement être réparé) et j'ai même récupéré des appareils qui partaient pour la poubelle en France et qui connaissent une seconde vie chez moi...

Alors face à ce constat, inutile de dire que 5 ans il y aura un paquet d'appareils qui ont été achetés il y a moins de 2 ans qui vont se retrouver à la poubelle sans raison...

10 ans, pour une transition de ce type, c'est le minimum !!!!


Pour la mise en place d'une offre payante, ce serait vraiment la preuve que les gars sont à coté de la plaque...




 
Citation:
De toute façon du rapport à la réalité, l'eau va couler sous les ponts. A mon niveau, par delà la technicité, il serait également judicieux que le CSA se penche sur l'offre ! Ajout de chaînes, retrait de chaînes publiques, fin des chaînes payantes, ou disponibilité intégrale de l'offre Canal+ (les 6 chaînes), tout cela me semblerait judicieux. Je sais que le CSA n'a pas les mains sur les chaînes et fréquences préemptées par l'état, mais l'élaboration d'une véritable offre multithématiques pour tous GRATUITE serait un excellent éventail de contenus ce que la TNT n'est pas à ce jour, uniquement répartie entre généralistes privées et publiques, chaînes d'infos et contenus sous représentés (documentaires, musique et sport).





Je suis convaincu que d'ici 5 ans, il y a de la place qui sera faite par un nettoyage par le vide. Je ne pense pas que les 4 chaines d'infos continueront à tourner à vide de la sorte (quoi que ont voit de plus en plus que les groupes qui achètent une chaine d'info n'ont pas pour but d'être rentables, mais d'avoir un porte voix...), l'offre publique qui sera probablement revue à la baisse. Un groupe comme NRJ va-t-il encore pouvoir se permettre de maintenir sa chaine déficitaire qui vise un public qui ne regarde plus la télé (NRJ12 n'aurait-elle pas intérêt à devenir du pure player avec une diffusion en VOD ) ?.

Entre la disparition des canaux payants, la réduction du nombre de chaines d'info, la réduction du nombre de chaines publiques et la disparition de NRJ12 (dans tous ça, il va bien en avoir quelques uns qui vont se réaliser), il y a déjà matière à faire de la place. Ce qui rendra ainsi moins impérieux un changement de norme aussi rapide. Wink


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:14 (2018)    Sujet du message: Le CSA prépare la TNT horizon 2024

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médiactus Index du Forum -> mediactus -> Actualité: vos commentaires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com